À Johannes Antonides Vander Linden, le 31 août 1657, note 20.
Note [20]

« a envoyé chez Orcus les illustres âmes de quantité de gens » ; Multasque illustres animas demisit ad Orcum est la traduction latine d’un vers de Lucien de Samosate : {a}

πολλας δ’ ιφθιμους ψυχας Αιδι προιαψεν.

[il a envoyé {b} quantité d’âmes vaillantes chez Pluton]. {c}


  1. Épigrammes, 38, vers 5, dans l’édition grecque et latine des Luciani Samosatensis Opera [Œuvres de Lucien de Samosate] (Paris, 1867, page 813).

  2. Lucien parle d’un médecin (ce qui correspond au sarcasme de Guy Patin).

  3. Ce vers est un emprunt de Lucien à Homère (L’Iliade, chant i, vers 3), parlant d’Achille en colère.

    V. note [16], lettre 514, pour Orcus (Hadès, Αιδης, ou Pluton), dieu des enfers.


Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johannes Antonides Vander Linden, le 31 août 1657, note 20.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1121&cln=20

(Consulté le 19/04/2024)

Licence Creative Commons