De Samuel Sorbière, non datée (début 1651)
Note [20]

« parmi les secrets d’État. »

Marck Zuerius Boxhorn (Berg-op-Zoom 1602 ou 1612-Leyde 1653), nommé à 20 ans professeur d’éloquence à Leyde, refusa l’invitation de la reine Christine de se rendre en Suède et succéda à Daniel Heinsius dans sa chaire d’histoire et de politique. Il fut le premier à soupçonner l’existence d’une langue commune à la source de toutes celles d’Europe, l’indo-européen, qu’il appelait le scythique.

Samuel Sorbière citait ici son anonyme Commentariolus de statu confœderatarum provinciarum Belgii. Editio secunda priori auctior et emendatior. Accessit de eadem materia Pauli Merulæ diatriba, necnon Decretum Ordd. Holland. et West-Frisiæ de antiquo iure Reip. Batavicæ [Bref commentaire sur la situation des Provinces-Unies des Pays-Bas. Seconde édition augmentée et corrigée. Avec, sur le même sujet, la diatribe de Paulus Merula, ainsi que le décret des provinces de Hollande et de Frise-occidentale sur l’ancien droit de la République batave] (La Haye, J. Verhoeve, in‑12, 1650, ibid. et id. pour la première édition, 1649, in‑24).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – De Samuel Sorbière, non datée (début 1651). Note 20

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=9001&cln=20

(Consulté le 08.12.2021)

Licence Creative Commons