À André Falconet, le 2 décembre 1650, note 21.
Note [21]

Les premiers transcripteurs des lettres, comme ils faisaient souvent (pour ne pas rebuter le lecteur), ont probablement traduit ici en français un passage d’une lettre latine où Joseph-Juste Scaliger invitait Isaac Casaubon à venir le voir à Leyde :

« Vous verrez si vous pouvez venir en plein hiver. Nous le chasserons d’ailleurs en faisant un bon feu, qui ne manquera jamais dans votre chambre, que j’ornerai exprès pour vous ; pourtant ce sera vous qui en serez le principal ornement. » {a}


  1. V. note [1], lettre 839, pour la reprise du passage complet (avec le texte latin).

VLa maison de Guy Patin, place du Chevalier du Guet, pour le logis qu’il était sur le point d’acheter (en se couvrant de lourdes dettes).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 2 décembre 1650, note 21.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0251&cln=21

(Consulté le 21/04/2024)

Licence Creative Commons