À Charles Spon, le 16 novembre 1655
Note [22]

« je prie bien pour leurs âmes. »

V. note [43], lettre 223, pour François Des François, que Guy Patin croyait déjà mort dans sa lettre du 22 décembre 1654 (lettre 386). Il confondait sans doute ici Forez et Velay : Saint-Didier-en-Velay se situe à une soixantaine de kilomètres au nord-est du Puy-en-Velay. La date exacte de la mort de Gassendi était le 24 et non 22 octobre.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 16 novembre 1655. Note 22

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0426&cln=22

(Consulté le 28.02.2021)

Licence Creative Commons