À Charles Spon, le 7 janvier 1661
Note [23]

« sur les causes des fièvres intermittentes » : Fran. Perelli de Febribus intermittentibus, deque veris intermissionum causis Libellus [Opuscule de François Perreau sur les Fièvres intermittentes et les véritables causes des intermittences] (Paris, sans nom, 1597, in‑8o).

V. note [3], lettre 380, pour Le Rabat-joie de l’Antimoine triomphant (1654) de Jacques Perreau, petit-fils de François et fils de Jean.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 7 janvier 1661. Note 23

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0662&cln=23

(Consulté le 28.01.2021)

Licence Creative Commons