À Charles Spon, le 26 juillet 1650
Note [25]

« de pied ferme ». Le nombre des docteurs régents votant pour les classements de licence était d’environ 120 (114 cette année-là). Par rapport au classement du baccalauréat du 4 avril 1648 (v. note [11], lettre 155), Guy Patin était parvenu à faire avancer son fils d’une place (de 4e à 3e).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 26 juillet 1650. Note 25

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0237&cln=25

(Consulté le 03.12.2020)

Licence Creative Commons