À Charles Spon, le 4 novembre 1650
Note [26]

Journal de la Fronde (volume i, fos 319 vo et 320 ro) :

« Mme la Princesse douairière est retombée malade à Châtillon, {a} la fièvre l’ayant reprise avec des assoupissements si grands qu’on doute qu’elle en puisse réchapper. La reine y a envoyé le sieur Vautier, premier médecin du roi ; et les sieurs de Nesmond et Ferrand sont allés la trouver ce matin, {b} le premier ayant reçu lettre de M. le Prince par laquelle il lui mande d’avoir soin de sa mère et de l’assurer de ses obéissances, et de lui faire savoir tous les jours des nouvelles de sa santé. »


  1. V. note [14], lettre 251.

  2. Le 11 novembre 1650.

Les autres mémoires du temps n’ont pas permis de trancher entre Vautier et Guénault pour le médecin qu’on envoya au chevet de la princesse, mais Guénault est le plus probable.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 4 novembre 1650. Note 26

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0248&cln=26

(Consulté le 15.05.2021)

Licence Creative Commons