À Charles Spon, le 24 décembre 1658
Note [27]

Les Guillaume, dits Saint-Aubin, étaient bourreaux de Paris de père en fils depuis 1594 (v. note [57] du Borboniana 10 manuscrit) : à Jean i, avaient succédé Jean ii, puis Noël Guillaume.

Les auteurs du temps en ont parlé.

  • Paul Scarron (Virgile travesti en vers burlesques, livre iv, 1648-1652) :

    « Et personne de mon royaume
    Ne se fera pas Jean Guillaume
    Pour étrangler à belles mains
    Ce larron des plus inhumains. 

  • Antoine Furetière a écrit à la fin de son Roman bourgeois (1666) une amusante Épître dédicatoire du premier livre que je ferai à très haut et très redouté seigneur Jean Guillaume, dit Saint-Aubin, maître des hautes-œuvres de la ville, prévôté et vicomté de Paris.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 24 décembre 1658. Note 27

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0549&cln=27

(Consulté le 05.12.2022)

Licence Creative Commons