À Charles Spon, les 19 et 22 octobre 1649
Note [29]

Daniel Rampalle (Sisteron 1603-vers 1660), littérateur français attaché à la Maison de Tournon : Discours académiques (Paris, Augustin Courbé, 1647, in‑8o) ; le septième et dernier a pour titre De l’Inutilité des gens de lettres, à Hidaspe ; c’est un veule charabia, dont les pédants assauts échouent pitoyablement sur ces deux paragraphes (pages 430‑432) :

« Mais n’est-ce point trop longtemps soutenir un mauvais parti, et ne me croirez-vous point indigne du commerce des habiles gens pour avoir essayé témérairement d’en amoindrir la réputation ? Il est vrai, cher Hidaspe, et n’y eût-il que vous, dont la profonde doctrine semble avoir été le fondement d’une éminente vertu, je renonce de bon cœur à la liberté d’un sentiment qui n’est pas le mien véritable. Tant de grands hommes que la philosophie a rendus meilleurs, ces savants politiques à qui les peuples doivent leur instruction et leur politesse, justifient assez l’utilité des bonnes lettres par celle qu’on retire de leurs ouvrages.

Je ne dis rien de cette célèbre Compagnie, de qui l’approbation donne aujourd’hui le prix aux plus belles productions de l’esprit, et dont les sentiments sont si judicieux sur toutes les bonnes choses qu’il est malaisé d’en avoir un contraire, et de ne point errer. Leur conférence ajoute tous les jours de nouveaux avantages à l’ornement et à la pureté des belles-lettres ; et loin de comprendre cette illustre assemblée dans le nombre des savants inutiles, la suffisance et le mérite de ceux qui la composent possèdent si absolument mon estime que, si je n’étais prêt de finir, au lieu d’achever un paradoxe, je commencerais un panégyrique. » {a}


  1. Malgré qu’il en eût, Rampalle ne fut pas membre de l’Académie française.

    « On ne lit guère plus Rampalle […] » (Nicolas Boileau-Despréaux, Art poétique, chapitre 4).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, les 19 et 22 octobre 1649. Note 29

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0203&cln=29

(Consulté le 05.12.2022)

Licence Creative Commons