À Charles Spon, le 3 novembre 1651, note 3.
Note [3]

Pierre Bidal (v. note [35], lettre 237) était le riche négociant de Paris qui s’y occupait des intérêts de la reine Christine de Suède. Claude i Saumaise était parti pour Stockholm en août 1650. Rappelé par les curateurs de l’Académie de Leyde disant que « le monde ne pouvait pas se passer de la présence du soleil, ni leur Université de celle de Saumaise » (Michaud), il avait alors entrepris le périple de son retour qui dura près de six mois.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 3 novembre 1651, note 3.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0270&cln=3

(Consulté le 13/04/2024)

Licence Creative Commons