À Charles Spon, le 23 février 1655, note 3.
Note [3]

Plus tard, Guy Patin a donné son collègue Charles Guillemeau (v. note [5], lettre 3) pour ce fin connaisseur des affaires de la cour de Louis xiii, où il avait assidûment servi, mais son dessein d’écrire une telle histoire n’a pas abouti.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 23 février 1655, note 3.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0391&cln=3

(Consulté le 21/04/2024)

Licence Creative Commons