À Hugues II de Salins, le 14 septembre 1657
Note [3]

« pour la dilatation de la peau et l’ouverture des méats » : pour favoriser l’ouverture des pores de la peau et laisser s’échapper le contenu malfaisant des pustules varioleuses. Rarefactio est ici un néolatinisme scientifique pour désigner la raréfaction qui désignait alors la dilatation provoquée par la chaleur.

Le fenugrec est une « herbe qu’on appelle du senegré, en latin fenugræcum » {a} (Furetière). « La farine de ces semences […] est employée en médecine dans les cataplasmes maturatifs et résolutifs, pour ramollir, pour digérer, pour mûrir. {b} On en met dans les cataplasmes et dans les clystères ramollissants ; on en tire aussi un mucilage dont on se sert dans l’inflammation des yeux {c} et en plusieurs autres occasions » (Trévoux).


  1. Foin grec.

  2. Les vésicatoires de moutarde (v. note [45] du Traité de la Conservation de santé, chapitre ii) ressortissaient au même principe.

  3. Ophtalmie, v. note [10], lettre 271.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Hugues II de Salins, le 14 septembre 1657. Note 3

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0490&cln=3

(Consulté le 08.12.2022)

Licence Creative Commons