À André Falconet, le 14 octobre 1664
Note [3]

Don Pedro-Henriquez d’Azevedo, comte de Fuentès (Valladolid 1560-Rocroi 1643), général espagnol, s’était distingué sous le duc d’Albe dans la campagne de Portugal et sous Alexandre Farnèse dans les Flandres. À son retour en Espagne, on l’avait employé à diverses missions diplomatiques importantes, puis il était retourné en Flandre où il fit des prodiges de valeur, notamment à Ostende (1598).

Fuentès, devenu général, reçut le gouvernement de Milan. Il s’attira la haine des Grisons en faisant élever sur le bord du lac de Côme une forteresse qui reçut le nom de fort Fuentès, et se fit redouter des princes d’Italie. Lorsque la guerre éclata entre l’Espagne et la France, en 1635, Fuentès fut nommé commandant en chef de l’infanterie espagnole qui pendant si longtemps avait été la terreur de l’Europe. En 1643, il entra en Champagne à la tête d’une armée, marcha sur Rocroi, et périt dans la bataille que lui livra, près de cette ville, le jeune duc d’Enghien (futur prince de Condé), et dans laquelle les tercios espagnols furent presque entièrement annihilés (G.D.U. xixe s.).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 14 octobre 1664. Note 3

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0796&cln=3

(Consulté le 01.10.2020)

Licence Creative Commons