À André Falconet, les 13 et 14 mars 1670
Note [3]

Bicêtre (aujourd’hui Le Kremlin-Bicêtre, Val-de-Marne) était un village au sud de Paris, sur un coteau qui dominait la Bièvre. Il tirait son nom d’un manoir qu’y fit construire, en 1285, Jean de Pontoise, évêque de Winchester ; il fut d’abord nommé, à la française, Vincestre, puis Wicestre, d’où par corruption Bicêtre. L’évêque étant mort en 1304 en Angleterre, Aimé vi, dit le Grand, comte de Savoie, acheta la propriété aux héritiers du prélat. Elle passa en 1346 dans le Domaine de la Maison royale de France. Pendant le règne de Charles v, le duc de Berry l’augmenta d’un grand corps de logis en forme de donjon et en fit une demeure magnifique.

Pillé et incendié en 1411, ce château resta abandonné puis fut légué en 1416 par le duc aux chanoines de Notre-Dame, mais seulement à titre usufructuaire. Le château, toujours resté à l’état de ruine, était rentré avec son enclos dans le Domaine de la Couronne en 1632. Par ordre de Louis xiii, on en avait augmenté l’étendue par l’acquisition de plusieurs pièces de terre voisines, avec l’intention d’en faire une maison de retraite pour les officiers et soldats infirmes. En 1656, Louis xiv avait donné la maison de Bicêtre à l’Hôpital général, ayant en tête un projet plus vaste pour l’établissement de l’hôtel des Invalides, commencé en 1670 (G.D.U. xixe s.).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, les 13 et 14 mars 1670. Note 3

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0977&cln=3

(Consulté le 04.02.2023)

Licence Creative Commons