À Sebastian Scheffer, le 16 août 1662
Note [3]

Sebastian Scheffer avait annoncé à Guy Patin les douze tomes in‑fo des Joannis Philippi Vorburgici, vulgo a Vorburg, præpositi monasterii Grandis-Vallis, consiliarii Moguntini, et Herbipoliensis, Historiarum [Histoires de Johannes Philippus Vorburgicus, von Vorburg en allemand, supérieur du monastère de Grandvelle (Franche-Comté), conseiller de Mayence et de Wurtzbourg], qui ont été publiés en divers endroits de 1645 à 1660. Ils embrassent l’histoire romaine et germanique depuis la fondation de Rome jusqu’à l’an 877 (mort de Charles le Chauve, empereur d’Occident, petit-fils de Charlemagne).

Johann Philipp von Vorburg (Delsberg, Delémont dans le canton suisse du Jura 1596-Francfort 1660), homme politique catholique germanophone, a accompli des missions diplomatiques au service de la principauté épiscopale bavaroise de Wurtzbourg durant la guerre de Trente Ans.

Patin n’a accusé réception de ce volumineux ouvrage qu’au début de sa lettre du 10 avril 1663 à Scheffer. Franz Johann Wolfgang von Vorburg, neveu de Johann Philipp, lui en avait généreusement fait cadeau.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Sebastian Scheffer, le 16 août 1662. Note 3

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1239&cln=3

(Consulté le 13.05.2021)

Licence Creative Commons