De Jan van Beverwijk, le 30 juillet 1640
Note [3]

Je n’ai pas mieux identifié le Hollandais Clotovicius, porteur de lettre.

D’après son contenu, la présente lettre de Jan van Beverwijk, datée du 30 juillet (iii. Kalend. Sextil. soit le 9 août dans le calendrier grégorien suivi en France) 1640, est sa réponse à celle de Guy Patin qui la précède dans l’Exercitatio in Hippocratis aphorismum de calculo, qui est datée du 19 juillet 1640 (xiv. Kal. August. grégorien, v. note [12], lettre 440). Patin avait fort tardé à tenir la promesse qu’il avait faite à Baastian Hoogendijk d’écrire à Beverwijk : le jeune étudiant voyageur avait eu le temps de quitter Paris, où il avait vu Patin, de parvenir à Padoue et d’en envoyer une lettre à Beverwijk ; elle lui était alors arrivée à Dordrecht depuis un bon moment, ce qui expliquait son impatience à voir arriver la lettre de Patin que lui avait annoncée Hoogendijk.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – De Jan van Beverwijk, le 30 juillet 1640. Note 3

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=9061&cln=3

(Consulté le 26.09.2021)

Licence Creative Commons