À Charles Spon, le 13 avril 1657, note 31.
Note [31]

« On va voir les griffons s’unir aux chevaux, et bientôt les daims craintifs iront avec les chiens se désaltérer à la même source » : Virgile, Bucoliques, églogue viii, vers 27‑28, avec annoque au lieu d’ævoque.

Le griffon (gryps en latin, γρυψ en grec) est un « animal fabuleux ayant quatre pieds, des ailes, un bec d’oiseau, le derriere d’un lion, qui est gardien des trésors, et ennemi du cheval » (Furetière).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 13 avril 1657, note 31.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0477&cln=31

(Consulté le 02/03/2024)

Licence Creative Commons