Autres écrits : Ana de Guy Patin :
L’Esprit de Guy Patin (1709),
Faux Patiniana II-4, note 35.
Note [35]

Cet article prouve qu’on disait que « les beaux esprits se rencontrent » avant Voltaire, à qui on attribue généralement la primeur de cette expression. {a} C’est son seul intérêt car, autrement, je peine à imaginer Guy Patin se comparant sans vergogne à Plutarque, tout en se gardant « d’être humble par orgueil ».


  1. L’expression figure dans le Nouveau Dictionnaire français de Pierre Richelet (Amsterdam, Jean Elsevier, 1709), tome second, première colonne de la page 58, lettre R :

    « Se rencontrer. Concourir dans un même sentiment. [Concurrere.] (Les beaux esprits se rencontrent. Le P. Mallebranche s’est rencontré avec Spinosa, sur les causes occasionnelles.) »

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Ana de Guy Patin :
L’Esprit de Guy Patin (1709),
Faux Patiniana II-4, note 35.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8217&cln=35

(Consulté le 03/03/2024)

Licence Creative Commons