Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Borboniana 3 manuscrit
Note [36]

« Nous ne devons pas tolérer, dit-il, que Cujas qualifie la très éminente profession d’avocat de “ troupeau procédurier ” et ses membres, de “ vautours en toge ”. Il penserait tout autrement s’il avait moins appris à braire comme l’âne d’Apulée qu’à mieux parler le latin que Cicéron, etc. Voilà les “ troupeaux procéduriers ” de Cujas, qui aurait dû pousser ses élèves à les regarder attentivement et à les imiter, plutôt que cet Apulée, qui a été le premier à souiller la pureté de la langue latine de sa barbarie fétide, et la philosophie sacrée, de la détestable impiété de ses sorts maléfiques, etc. »

V. supra note [20], pour un plus large extrait de cette épître de Jean Bodin (placée en tête de l’édition française de sa République, Paris, 1579) contre Jacques i Cujas, et pour son animosité envers Adrien Turnèbe.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Borboniana 3 manuscrit. Note 36

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8204&cln=36

(Consulté le 30.06.2022)

Licence Creative Commons