À Charles Spon, le 3 mai 1650
Note [39]

Jacques La Cuisse figure dans l’Index funereus (pages 46‑47) :

In omnibus quæ ad puerperia spectant expertissimus. Difficilorum partuum peragendis operationibus in urbe tota prælaiis fulsit. Obiit 9. Feb. anni 1660.

[Il fut le plus habile de tous ceux qui s’occupent de femmes en couches. Mieux que tous les autres et par toute la ville, il est heureusement venu à bout des accouchements les plus difficiles. Il mourut le 9 février 1660].

La notice de son gendre, François Boucher (ou Bouchet), natif de Paris, est à la page 66 :

Mulierum in laboriosis puerperiis intrepidus adjutor, in urbe fama insignis, et ad Mariam Theresam Austriacam Franciæ Reginam in partubus, si res ista postularet, sublevandam a Lud. Magno semper accitus. Obiit 27. Octob. anni 1687.

[Secours intrépide des femmes en travail, il eut une remarquable réputation par la ville. Louis le Grand l’a toujours appelé, chaque fois qu’il le fallait, pour aider Marie-Thérèse d’Autriche en ses accouchements. Il mourut le 27 octobre 1687. »

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 3 mai 1650. Note 39

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0226&cln=39

(Consulté le 19.09.2020)

Licence Creative Commons