À André Falconet, le 20 juillet 1649
Note [4]

Sympathie est ici à prendre dans son sens médical premier : « de συν, avec, et de παθος, passion, affection ; rapport qui existe entre les actions de deux ou de plusieurs organes [ici, par facétie de Guy Patin, les villes de Paris et Lyon] plus ou moins éloignés et qui fait que l’affection du premier se transmet secondairement aux autres, ou à un des autres, par des moyens qui nous sont inconnus » (Nysten, 1824).

V. note [6] de la Consultation 12 pour l’explication de la sympathie dans la Pathologie de Jean Fernel.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 20 juillet 1649. Note 4

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0188&cln=4

(Consulté le 25.09.2020)

Licence Creative Commons