À Charles Spon, le 24 mai 1650
Note [4]

Le nom de Précy s’écrivait aussi Pressy et Presseing.

Journal de la Fronde (volume i, fos 215 ro et 223 vo, mai 1650) :

« Le 10 il y eut un autre duel du marquis de Presseing, Dauphinois, contre M. de La Tour-Roquelaure, {a} où celui-ci fut désarmé après avoir donné un coup d’épée au travers du corps du premier, qui n’en peut pas échapper, au grand avantage de sa sœur unique qui héritera par ce moyen de 40 mille livres de rente. […]
Le marquis de Presseing est mort {b} du coup d’épée qu’il reçut naguère au travers du corps en se battant contre le petit La Tour-Roquelaure. M. de La Tivolière, lieutenant des gardes de la reine, a obtenu la confiscation de son bien, qui est de 40 mille livres, mais pour le conserver à sa sœur ; on parle de la marier avec le comte de Lillebonne, troisième fils du duc d’Elbeuf. » {c}


  1. V. note [36], lettre 152.

  2. Ce 23 mai.

  3. V. note [6], lettre 549.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 24 mai 1650. Note 4

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0229&cln=4

(Consulté le 14.11.2019)

Licence Creative Commons