À André Falconet, le 20 janvier 1662
Note [4]

Bernhard Rottendorf (1594-1671), médecin, botaniste et poète de Münster, a attaché son nom aux deux ouvrages qu’il a édités : {a}

  • Joh. Baptistæ Ferrarii Senensis, S.I. Flora, seu de Florum cultura lib. iv. Edition nova…

    [Flore de Giovanni Battista Ferrari, de la Compagnie de Jésus, natif de Sienne, {b} ou quatre livres sur la culture des fleurs. Nouvelle édition…] ; {c}

  • Monumenta Paderbornensia, ex Historia Romana, Francica, Saxonica eruta, et novis inscriptionibus, figuris, tabulis geographicis et notis illustrata. Accedunt Caroli M. Capitulatio de partibus Saxoniæ, ex antiquissimo ms Palatino Bibliothecæ Vaticanæ, et Panegyricus Paderbornensis. Editio altera priori auctior,

    [Mémoires de Paderborn mis au jour à partir de l’histoire romaine, franque et saxonne, et éclairés par des inscriptions nouvelles, des figures, des cartes géographiques et des notes. Y sont ajoutés le Pacte de Charlemagne sur la partition de la Saxonie, venant d’un très vieux manuscrit palatin de la Bibliothèque vaticane, et un Panégyrique de Paderbonr. seconde édition augmentée]. {d}


    1. Je n’ai trouvé aucun texte imprimé établissant comment Guy Patin a bien pu apprendre le séjour de Retz chez Rottendorf, durant son exil clandestin à Münster : sans doute est-ce par un courrier du cardinal à Patin lui-même ou à une de ses connaissances ; peut-être son fils Charles, car la note [11], lettre 739, transcrit une courte lettre, datée du 12 avril 1663, où Retz disait son estime pour le père de son correspondant. Ladite lettre et ce passage de la présente témoignent seuls d’intrigantes mais indubitables relations entre les Patin et Retz en 1662-1663.

    2. Né en 1584, mort dans la même ville en 1655, entré dans la Compagnie en 1602.

    3. Amsterdam, Joannes Janssonius, 1664, in‑8o illustré de 522 pages.

    4. Amsterdam, Daniel Elsevirius, 1672, in‑4o illustré de 337 pages, dédié à Ferdinand von Fürstenberg (1626-1683), prince-évêque de Münster de 1675 à sa mort ; première édition, Paderborn, 1669, dédiée au même, qui n’était alors qu’évêque de Paderborn et coadjuteur Münster.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 20 janvier 1662. Note 4

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0720&cln=4

(Consulté le 02.02.2023)

Licence Creative Commons