À André Falconet, le 25 juin 1670
Note [4]

Madame était revenue d’Angleterre le 12 juin.

Mlle de Montpensier (Mémoires, seconde partie, chapitre xi, pages 137‑138) :

« On retourna à Saint-Germain. Madame arriva d’Angleterre. Monsieur ne fut point au-devant d’elle et empêcha le roi d’y aller, il l’en pria instamment. Le soir qu’elle arriva, elle était belle comme un ange, si honnête, si civile ; tout le monde en fut fort satisfait ; le roi la reçut parfaitement bien. Monsieur n’en fit pas de même. Le lendemain elle garda le lit, elle était fatiguée de son voyage. Tout le monde la fut voir, elle me parut fort chagrine. Je ne lui parlai point en particulier, toute la cour y étant. Je lui demandai des nouvelles du roi d’Angleterre et du duc d’York. Elle me dit qu’elle leur avait fait mes compliments et qu’ils étaient tous deux toujours fort de mes amis ; que la reine d’Angleterre lui avait paru une bonne femme, qui n’était pas belle ; mais qu’elle était si honnête, si complaisante, que cela la faisait aimer ; que la duchesse d’York {a} avait infiniment de mérite et qu’elle en était fort contente. »


  1. Anne Hyde, v. note [2], lettre 647.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 25 juin 1670. Note 4

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0989&cln=4

(Consulté le 18.11.2019)

Licence Creative Commons