À Johannes Antonides Vander Linden, le 3 novembre 1656
Note [4]

V. note [5], lettre 608, pour l’Apologie pour tous les grands personnages qui ont été faussement soupçonnés de magie par Gabriel Naudé (Paris, 1625, et La Haye, 1653).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johannes Antonides Vander Linden, le 3 novembre 1656. Note 4

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1095&cln=4

(Consulté le 30.11.2020)

Licence Creative Commons