À Johannes Antonides Vander Linden, le 28 mars 1659
Note [4]

Jean-Chrysostome Magnen (Luxeuil, en Franche-Comté, alors espagnole, vers 1590-Pavie vers 1679) avait étudié à l’Université de Dôle, puis était parti à Pavie où il professait la médecine et la philosophie. Guy Patin citait ici deux de ses traités, dont certains exemplaires des premières éditions (Pavie, Io. Andrea Magrius, 1648, in‑8o) ne portent ni lieu ni nom :

  • De Manna liber singularis. Authore Joan. Chrysostomo Magneno. Burgundo Luxoviense Patritio, Philosopho, Medico, et in Universitate Tricinensi Regio Medicinæ professore. Editio ultima a multis mendis repurgata,

    [Livre unique sur la Manne. Par Jean-Chrysostome Magnen, originaire de Luxeuil en Bourgogne, philosophe, médecin et professeur royal de médecine en l’Université de Pavie. Dernière édition où l’on a corrigé de nombreuses fautes] ; {a}

  • De Tabaco exercitationes quatuordecim. Authore Joanne Chrysostomo Magneno…

    [Quatorze essais sur le Tabac. Par Jean-Chrysostome Magnen…] {b}


    1. La Haye, Adrianus Vlacq, 1658.

    2. ibid. et id. 1658, in‑12.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johannes Antonides Vander Linden, le 28 mars 1659. Note 4

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1154&cln=4

(Consulté le 25.01.2022)

Licence Creative Commons