À Thomas Bartholin, le 9 avril 1666
Note [4]

V. note [4], lettre 868, pour l’épais manuscrit, resté inédit, des leçons contre l’antimoine de François Blondel, qui fut le dernier et le plus obstiné des adversaires parisiens du médicament.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Thomas Bartholin, le 9 avril 1666. Note 4

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1433&cln=4

(Consulté le 25.01.2020)

Licence Creative Commons