À Charles Spon, le 18 juin 1649, note 44.
Note [44]

Rudolf Wirth (1547-1626) dit Hospinianus (en raison du nom latin de sa ville natale, Altdorf, dans le canton de Zurich), professeur de théologie à Zurich :

  • De Origine et progressu monachatus ac ordinum monasticorum equitumque militarium omnium, libri vi

    [Six livres sur l’Origine et la progression de l’état et des ordres monastiques, et de tous les chevaliers militaires…] ; {a}

  • De Templis, hoc est de origine, usu et abusu templorum, ac omnino rerum omnium ad Templa pertinentium, libri v. Editio secunda…

    [Cinq livres sur les Temples, c’est-à-dire sur l’origine, l’us et l’abus des temples, et d’absolument tout ce qui concerne les temples. Deuxième édition…] ; {b}

  • De Festis Iudæorum et Ethnicorum : hoc est de origine, progressu, ceremoniis et ritibus festorum dierum Iudæorum, Græcorum, Romanorum, Turcarum libri iii

    [Trois livres sur les Fêtes des juifs et des païens, c’est-à-dire sur l’origine, les cérémonies et les rituels des jours de fête des juifs, des Grecs, des Romains, des Turcs…] ; {c}

  • Historia Iesuitica, de origine, regulis, constitutionibus, privilegiis, incrementis, progressu ad propagatione ordinis Iesuitarum. Item de eorum dolis, fraudibus imposturis nefariis, facinoribus, ementis conciliis, falsa quoque, seditiosa doctrina…

    [Histoire jésuitique, sur l’origine, les constitutions, les privilèges, les développements, l’expansion de la propagation de l’Ordre des jésuites. Ainsi que sur leurs ruses, fraudes, impostures, crimes abominables, forfaits, idées, conseils, et doctrine séditieuse et aussi fausse…]. {d}


    1. Zurich, Officina Froschoviana, 1588, in‑fo de 606 pages.

    2. Ibid. Officina Wolfiana, 1603, in‑fo de 510 pages.

    3. Ibid. et id. 1611, in‑fo de 344 pages.

    4. Ibid. et id. 1619, in‑fo de 514 pages.

Publiées en 1681, les Opera omnia d’Hospinianus comptent 17 tomes.

Zurich (Tigurum en latin), en Suisse dans le canton et au bord du lac de même nom, après avoir été une ville de l’Empire, était devenue république indépendante en 1351, au sein de la Confédération helvétique. Patrie du réformateur Ulrich Zwingli (1484-1531), Zurich fut le berceau du protestantisme (partagé avec Wittemberg, université de Martin Luther, v. note [22], lettre 104).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 18 juin 1649, note 44.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0183&cln=44

(Consulté le 19/06/2024)

Licence Creative Commons