Autres écrits : Préceptes particuliers
d’un médecin à son fils, note 44.
Note [44]

Note ajoutée dans la marge :

« Muret proteste quelque part qu’il ne prêtera jamais de livres : {a} durum est negare, attamen negabo. » {b}


  1. V. note [30], lettre 97, pour Marc-Antoine Muret, à qui Guy Patin n’a pas attribué ailleurs ce propos (dont je n’ai pas trouvé la source).

  2. « il est difficile de dire non, et pourtant je dirai non », Martial, épigramme 44, livre ii :

    Durum est, Sexte, negrare, cum rogaris :
    quanto durius, antequam rogeris !

    [Il est difficile, Sextus, de dire non quand tu demandes, et bien plus encore avant que tu aies demandé !]

    Dans ses lettres, Patin a souvent mentionné ses prêts de livres et a même envoyé à Claude ii Belin l’affiche qu’il avait attachée à la porte de son étude pour engager ses visiteurs à rendre les livres qu’ils lui empruntaient (fin de la lettre du 17 novembre 1634).


Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Préceptes particuliers
d’un médecin à son fils, note 44.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8003&cln=44

(Consulté le 23/04/2024)

Licence Creative Commons