À Charles Spon, le 7 février 1648
Note [45]

« sur les dissections anatomiques qu’il a écrites dans ses Institutions, et dans l’abrégé de ces mêmes Institutions. »

Le livre ii (pages 22‑288) des Caspari Hofmanni Institut. Medic. (Lyon, 1645, v. note [12], lettre 92) est principalement consacré à l’anatomie et à la physiologie. Le chapitre xxii de la section iv est intitulé Quid sit Anatomia ? et qua Methodo tradi debeat ? [Pourquoi l’anatomie, et par quelle méthode doit-on la transmettre ?] ; Hofmann y déclare qu’aucune méthode ne vaut mieux qu’une autre, pourvu qu’on dissèque soigneusement les cadavres ; sans manquer, au passage, d’égratigner Galien qui avait prescrit l’ordre d’étude qu’on respectait alors (et encore tout récemment), avec d’abord les membres, supérieurs puis inférieurs, ensuite l’abdomen, le thorax, et en dernier la tête.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 7 février 1648. Note 45

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0150&cln=45

(Consulté le 03.12.2020)

Licence Creative Commons