Annexe : Procès opposant Jean Chartier à Guy Patin en juillet 1653, note 45.
Note [45]

« la lèpre de ce qui n’en est pas, et discerner le vrai du faux, même dans les cas les plus difficiles, puisqu’ils sont experts en leur métier. »

Deutéronome (17:8) :

Si difficile et ambiguum apud te iudicium esse perspexeris inter sanguinem et sanguinem, causam et causam, lepram et non lepram.

[Si tu as à juger un cas qui te dépasse, entre un sang et un autre, une cause et une autre, une lèpre et ce qui ne l’est pas].
Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Annexe : Procès opposant Jean Chartier à Guy Patin en juillet 1653, note 45.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8007&cln=45

(Consulté le 23/07/2024)

Licence Creative Commons