À Charles Spon, le 1er août 1656, note 47.
Note [47]

« Par ignorance des véritables causes, la masse ignorante se fabrique de tels miracles ».

Lucrèce, l’épicurien athée (v. note [131], lettre 166), La Nature des choses (livre vi, vers 53‑54) :

Ignorantia causarum conferre deorum
Cogit ad imperium res et concedere regnum
.

[L’ignorance des causes contraint à imputer toutes choses à l’autorité des dieux et à leur concéder la toute-puissance].

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 1er août 1656, note 47.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0442&cln=47

(Consulté le 22/02/2024)

Licence Creative Commons