À Claude II Belin, le 12 septembre 1646
Note [5]

Le procès-verbal de l’Assemblée générale du Clergé de 1645-1646 contient des Remontrances du coadjuteur relatives à un impôt sur le papier (in Œuvres du cardinal de Retz, Paris, Hachette, 1887, tome ix, Appendice, pages 402‑403) :

« Du mercredi 20 juin, à huit heures du matin, Monseigneur cardinal présidant. Monseigneur le coadjuteur de Paris a remontré qu’encore que de tout temps le papier ait été exempt d’impositions, depuis peu on l’y a assujetti en cette ville, au moyen d’un tarif qui s’est fait pour les autres marchandises, et que l’établissement de ce droit allant à ruiner toutes les impressions de Paris et à les transférer à Leyde et à Genève, en quoi la Religion {a} a un très notable intérêt, il était de la piété et de la prévoyance de la Compagnie d’employer ses soins pour y faire apporter quelque remède. Ce qu’ayant été fort mûrement considéré, il a été résolu que mondit seigneur coadjuteur, assisté de Monsieur l’abbé de Bernaye, en parlera au plus tôt à Monseigneur le cardinal Mazarin et le suppliera de la part de la Compagnie de se vouloir employer pour faire révoquer ladite imposition. »


  1. La Réforme protestante.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 12 septembre 1646. Note 5

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0135&cln=5

(Consulté le 22.09.2021)

Licence Creative Commons