À André Falconet, le 10 août 1660, note 5.
Note [5]

Tomás Puellez est honoré d’une courte entrée dans Éloy, mais on n’y lit rien de plus que ce qu’en disait ici Guy Patin ; il a plus tard mentionné avec fierté les cordiaux entretiens qu’il a eus avec lui, et sa mort à Fontainebleau en 1661 ; je n’ai trouvé aucun ouvrage imprimé laissé par Puellez.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 10 août 1660, note 5.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0628&cln=5

(Consulté le 24/04/2024)

Licence Creative Commons