À Christiaen Utenbogard, le 2 février 1657
Note [5]

V. note [23], lettre 225, pour les Cercopes, hommes que Zeus avait métamorphosés en singes, pour punition de leurs nombreux parjures. Dans sa lettre du 21 août 1656, Christiaen Utenbogard n’a pas qualifié Gisbertus Voetius de Cercope, se contentant d’autres vocables : Ismaël, hydre, Furie infernale (v. notes [21], [53] et [63] de  cette même lettre).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Christiaen Utenbogard, le 2 février 1657. Note 5

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1105&cln=5

(Consulté le 16.09.2019)

Licence Creative Commons