À Johann Daniel Horst, le 4 mars 1665
Note [5]

La lettre se termine sans que Guy Patin, tout à sa joie et à sa fierté d’avoir habilement obtenu le privilège du Schenckius (v. supra note [1]), ait écrit à son père un mot au sujet de Georg Horst qui séjournait alors à Paris pour se perfectionner en chirurgie (v. note [3], lettre latine 98). Au début de sa lettre suivante à Horst (9 mars 1665), Patin a néanmoins dit avoir remis la présente à Georg.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johann Daniel Horst, le 4 mars 1665. Note 5

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1376&cln=5

(Consulté le 21.09.2019)

Licence Creative Commons