À Johann Daniel Horst, le 4 mars 1665
Note [1]

L’italique est en français dans le manuscrit.

Tous ces détails concernaient le privilège requis pour la réédition (Francfort, 1665) des sept livres d’Observationum medicarum rariorum [Observations médicales plus que rares] de Johann Schenck (v. note [6], lettre 72). La note [2] de la lettre latine 355 en donne le titre complet avec la transcription du privilège.

Ce brevet couvre en effet à la fois deux ouvrages, sous une dénomination double et aberrante (v. la notule {a} de la note citée ci-dessus) : les Observationes de Schenck et les cinq centuries des Observationes et curationes chirurgicæ de Fabricius de Hilden (v. note [7], lettre 62), livres qui avaient été précédemment publiés à Lyon par Jean-Antoine i Huguetan (en 1644 pour le premier, et 1641 pour le second). Les observations de Fabricius n’ont pas été réimprimées au xviie s.

La chancellerie n’y avait apparemment vu que du feu, mais je trouve obscure la raison pour laquelle Guy Patin (avec la complicité de son fils aîné Robert) s’y était pris de la sorte. Peut-être voulait-il ainsi désarmer le libraire lyonnais Jean-Antoine ii Huguetan, fils et héritier de Jean-Antoine i, en lui ôtant la possibilité de revendiquer ses droits sur le titre saugrenu qui était inscrit dans le privilège de la réédition ; mais c’est une pure spéculation malveillante de ma part.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johann Daniel Horst, le 4 mars 1665. Note 1

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1376&cln=1

(Consulté le 21.09.2019)

Licence Creative Commons