À Gerardus Leonardus Blasius, le 22 octobre 1665
Note [5]

Aveuglé par sa détestation des innovations thérapeutiques (et des jésuites qui avaient importé ce remède), Guy Patin se fourvoyait : le quinquina (écorce ou poudre du Pérou, v. note [7], lettre 309), dont a dérivé la quinine (1820), a été le premier médicament capable de détruire le parasite (Plasmodium) responsable du paludisme (malaria) ; mais seules certaines des fièvres qu’on appelait quartes ressortissaient à ce diagnostic.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Gerardus Leonardus Blasius, le 22 octobre 1665. Note 5

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1409&cln=5

(Consulté le 16.10.2019)

Licence Creative Commons