À Charles Spon, le 30 août 1655
Note [51]

Le détroit de Gallipoli, Dardanelles ou Hellespont, réunit la mer Noire (mer de Marmara) à la Méditerranée (mer Égée). C’était pour les Turcs la voie stratégique de pénétration maritime en Europe.

La Gazette, ordinaire no 111, du 21 août 1655 (pages 917‑918) :

« De Venise, ledit jour 26 juillet 1655. Nouvelles sont ici venues par lettres du 26e du passé que la flotte ottomane, composée d’un très grand nombre de vaisseaux, mahones, galères et saïques, ayant voulu tenter le passage des Dardanelles la nuit du 14e au 15e du même mois, avait été si vigoureusement attaquée par celle de la République, {a} quoique beaucoup plus petite, qu’après un combat opiniâtre pendant huit heures, les nôtres avaient remporté une entière victoire, gagné sur les ennemis 16 vaisseaux, six galères, deux mahones, et fait 4 000 prisonniers, outre plus grand nombre de tués, sans autre perte de notre côté que d’un vaisseau, auquel le feu s’attacha si brusquement qu’il fut impossible d’en rien sauver ; et ce qui rend le succès encore plus glorieux à cette République, comme il est des plus avantageux à la chrétienté, il n’y a eu que 38 vaisseaux, deux galéasses et huit galères qui aient combattu ; les autres quatre galéasses et 14 galères ayant été, quatre jours auparavant, détachées du gros de l’armée pour aller vers la Candie {b} empêcher le secours de La Canée et poursuivre les galères des beys jusque dans le port de Focchies. » {c}


  1. De Venise.

  2. La Crète.

  3. Aujourd’hui Foça en Tuquie occidentale, Phocée dans l’Antiquité.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 30 août 1655. Note 51

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0413&cln=51

(Consulté le 08.12.2022)

Licence Creative Commons