À Charles Spon, le 2 août 1652
Note [52]

« Ô misérable état des choses ! ô mœurs ! ô temps ! », citation (ici inversée et librement allongée) de Cicéron (De Signis, xxv, 26, et Catilinaires, i, 1), devenue proverbiale : à propos de Catilina, Cicéron s’élevait ainsi énergiquement contre la complicité morale de la société qui permettait d’oser les plus énormes attentats, o tempora ! o mores ! (G.D.U. xixe s.).

Ce second post-scriptum, daté, est écrit verticalement dans la marge, au recto du second fo (no 43) de la lettre.

Chasse-marée : « marchand ou voiturier qui apporte en diligence le poisson de mer dans les villes » (Furetière).

Fruitier « se dit aussi de celui qui vend des fruits » (ibid.).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 2 août 1652. Note 52

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0292&cln=52

(Consulté le 19.09.2020)

Licence Creative Commons