À Charles Spon, le 16 novembre 1643
Note [53]

Petrus Thyræus, jésuite allemand (Neuss 1546-Würzburg 1601), a laissé une vingtaine d’ouvrages imprimés (Sommervogel), dont plusieurs traitent de démonomanie, parmi lesquels :

  • Loca infesta, hoc est de infestis ob molestantes dæmoniorum et defunctorum hominum spiritus locis, liber unus… Accessit eiusdem libellus de terriculamentis nocturnis [Les lieux hostiles, c’est-à-dire un livre sur les lieux rendus hostiles par les esprits déplaisants des démons et des hommes défunts… Avec un opuscule du même sur les fantômes nocturnes] (Cologne, 1598 ; Lyon, 1599) ;

  • Dæmoniaci, hoc est de obsessis a spiritibus dæmoniorum hominibus, liber unus [Les possédés, un livre sur les hommes envoûtés par les esprits des démons] (Cologne, 1598 ; Lyon, 1603) ;

  • De Dæmoniacis liber unus, in quo dæmonum obsidentium conditio, obsessorum hominum status, rationes item et modi quibus ab obsessis dæmones exiguntur, discutiuntur et explicantur [Un livre sur les Possédés, où sont jugés, enseignés et expliqués la création des démons obsédants, l’état des hommes envoûtés, de même que les raisons et manières de se libérer des démons] (Cologne, 1594) ;

  • De variis tam spirituum quam vivorum hominum prodigiosis apparitionibus et nocturnis infestationibus libri tres : primus disputat de apparitionibus omnis generis spirituum, Dei, angelorum, dæmonum et animarum humanorum, cum appendice de spirituum imaginibus et earumdem cultu ; secundus de prodigiosis apparitionibus hominum vivorum ; tertius de tumultibus et terrificationibus nocturnis [Trois livres sur les attaques nocturnes et les apparitions prodigieuses des esprits comme des hommes vivants : le premier traite des apparitions en tout genre des esprits, de Dieu, des anges, des démons et des âmes humaines, avec un appendice sur les images des esprits et les soins qu’on leur porte ; le deuxième, des apparitions prodigieuses des hommes vivants ; le troisième, des tumultes et des épouvantes nocturnes] (Cologne, 1594).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 16 novembre 1643. Note 53

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0097&cln=53

(Consulté le 15.07.2020)

Licence Creative Commons