À Charles Spon, le 1er avril 1650, note 55.
Note [55]

Pierre i Sanche (Montpellier vers 1598-ibid. 20 mai 1668), fils d’un apothicaire dont la famille était venue de Catalogne au xvie s., avait été reçu docteur en médecine de l’Université de Montpellier en 1619. Agrégé en 1623, Sanche avait échoué au professorat en 1638 et 1639 (successions de Georges Scharpe et de Jean Delort), pour réussir en 1641 (succession de François Ranchin). De 1647 à 1655, il lutta incessamment contre la Faculté afin d’obtenir une chaire pour son fils, Pierre ii (v. note [4], lettre 397). Protestant, il avait abjuré vers 1630 (Dulieu).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 1er avril 1650, note 55.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0223&cln=55

(Consulté le 27/05/2024)

Licence Creative Commons