À Charles Spon, le 6 avril 1655
Note [4]

Pierre ii Sanche (Montpellier 1626-ibid. août 1668), fils de Pierre i (v. note [55], lettre 223) et de sa seconde épouse, Anne Mailhan, avait été élevé dans la religion catholique. Reçu docteur en médecine de l’Université de Montpellier en 1653, il se présentait en 1655 aux concours professoraux qui s’étaient ouverts depuis la mort de Jacques Duranc (1652) puis de celle de Lazare Rivière (16 avril 1655).

Cela engendra de nombreuses disputes sur fond de querelles entre catholiques et protestants, dont un procès intenté par Pierre ii Sanche, épaulé par son père contre les autres candidats aux chaires vacantes. Le concours n’allait pouvoir se dérouler qu’en 1658 et le jeune Sanche finit par obtenir en 1659 la chaire de Lazare Rivière, tandis que celle de Duranc échut à Michel Chicoyneau. Guy Patin a évoqué plusieurs fois dans ses lettres cette interminable lutte en prenant malicieusement parti pour les Sanche.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 6 avril 1655. Note 4

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0397&cln=4

(Consulté le 04.04.2020)

Licence Creative Commons