Autres écrits : Ana de Guy Patin :
L’Esprit de Guy Patin (1709),
Faux Patiniana II-4, note 58.
Note [58]

Le passage mis entre guillemets anglais vient de la lettre du 18 janvier 1637 (v. ses notes [2] et [3]). La comédie jouée à l’hôtel de Richelieu était Le Cid de Pierre Corneille et le latin signifie « ce qui doit être remarqué dans la rigueur des temps où nous vivons » ; mais le commentaire de Guy Patin est bien plus spirituel que celui des rédacteurs de son Esprit.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Ana de Guy Patin :
L’Esprit de Guy Patin (1709),
Faux Patiniana II-4, note 58.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8217&cln=58

(Consulté le 23/05/2024)

Licence Creative Commons