Autres écrits : Leçons de Guy Patin au Collège de France (1) : sur le Laudanum et l’opium
Note [6]

Pedacii Dioscoridis Anazarbæi Opera quæ extant omnia. Ex nova interpretatione Jani-Antonii Saraceni Lugdunæi, Medici. Addita sunt ad calcem eiusdem interepretis scholia, in quibus variæ codicum variorum lectiones examinantur, diversæ de medica materia, seu priscorum, seu etiam recentiorum sententiæ proponuntur, ac interdum conciliantur : ipsius denique autoris corruptiora, obscuriora, difficilioraque loca restituuntur, illustrantur, et explicantur [Œuvres complètes de Pédacion Dioscoride d’Anazarbe, de la nouvelle traduction de Jean-Antoine Sarrasin, médecin natif de Lyon (v. note [3], lettre 253). Les commentaires du traducteur ont été ajoutés à la fin : les diverses lectures de divers écrits y sont examinées ; les jugements variés des auteurs anciens ou même modernes y sont présentés et parfois comparés ; enfin, les passages très altérés, très obscurs et très difficiles de l’auteur y sont rétablis, élucidés et expliqués] (sans lieu [Francfort], héritiers d’Andreas Wechel, Claudius Marnius et Joan. Aubrius, 1598, 2 tomes in‑8o, grec et latin, ouvrage dédié à Henri iv, roi de France et de Navarre). Le commentaire de Sarrasin sur le chapitre du pavot cornu (lxvi du quatrième livre) se trouve à la page 83 du second tome.

Les quatre références citées mènent à conclure que Guy Patin orientait bel et bien ses auditeurs vers le pavot cornu, alors qu’il venait d’attirer leur attention sur l’altération de l’opium par ceux qui le vendaient.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Leçons de Guy Patin au Collège de France (1) : sur le Laudanum et l’opium. Note 6

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8129&cln=6

(Consulté le 21.10.2019)

Licence Creative Commons