Annexe : Déboires de Carolus, note 65.
Note [65]

Athanasii Kircheri, e Soc. Iesu, China Monumentis, qua Sacris qua Profanis, nec non variis naturæ et artis spectaculis, aliarumque rerum memorabilium argumentis illustrata, auspiciis Leopoldi primi, Roman. imper. semper augusti, munificentissimi mecænatis.

[La Chine mise en lumière par ses monuments, tant sacrés que profanes, ainsi que par ses merveilles de la nature et de l’art, et par les descriptions d’autres choses mémorables ; par Athanasius Kircherus {a} de la Compagnie de Jésus, sous les auspices de l’empereur Léopold ier, très munificent et à jamais auguste mécène]. {b}


  1. Athanasius Kircher (Geisa, Thuringe 1601-Rome 1680), érudit, théologien et orientaliste, était entré dans la Compagnie de Jésus en 1618. De 1635 à sa mort, il enseigna la physique, les mathématiques et les langues orientales au Collège romain. Il a publié de nombreux ouvrages encyclopédiques, dont un traité de médecine consacré à la peste (v. note [18] de Noël Falconet, 60 ans après).

  2. Amsterdam, Jacobus a Meurs, 1667, in‑4o richement illustré de 237 pages.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Annexe : Déboires de Carolus, note 65.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8010&cln=65

(Consulté le 15/04/2024)

Licence Creative Commons