Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Bornoniana 4 manuscrit, note 66.
Note [66]

Sic pour « au cardinal de Lorraine et au duc de Guise », meneurs de la Ligue qui furent tous deux assassinés à Blois en décembre 1588, sur l’ordre du roi Henri iii (v. supra note [42]) ; v. supra notes [58] et [59] pour l’exécution du cardinal Carafa à Rome en 1561, sur la sentence du pape Pie iv.

« Brasser » est ici pris au sens figuré de « faire quelque conspiration ou machine pour trahir ou perdre quelqu’un : il y a longtemps que ces conjurés brassaient cette trahison » (Furetière).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Bornoniana 4 manuscrit, note 66.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8205&cln=66

(Consulté le 26/02/2024)

Licence Creative Commons