Annexe : Deux lettres de Guy Patin à ses fils
Note [69]

Cahiers manuscrits de Guy Patin aujourd’hui disparus, mais qui auraient fourni les sources des Borboniana, ou Fragment de littérature et d’histoire de Nicolas de Bourbon, publiés en 1751 par François Bruys (v. note [2], lettre 29) ; cette lettre de Patin ne s’y trouve pourtant pas. L’Avertissement de l’éditeur de cette édition ne parle pas non plus de Patin quand il évoque les sources des Borboniana (page xv du tome premier des Mémoires historiques, critiques et littéraires de Bruys) :

« Ces mélanges ont été trouvés en feuilles détachées chez les héritiers de Jacques-Auguste de Chevanes {a} […], qui en avait plusieurs autres cahiers, qui se sont perdus. On a cru ne devoir pas laisser périr ceux-ci, qui contiennent plusieurs singularités dignes de remarque. » {b}


  1. Jacques-Auguste de Chevanes (Dijon 1624-1690), avocat et secrétaire du roi en la chancellerie près le parlement de Bourgogne, possédait une riche bibliothèque et a laissé divers écrits que Bruys a réunis sous le titre de Chevaneana, à la suite des Borboniana.

  2. Si Patin lui-même a recueilli les Borboniana, Chevanes a dû récupérer, d’une manière ou d’une autre, les cahiers que Patin confiait ici à son fils. Certaines citations qu’il a faites dans ses lettres (v. par exemple la note [7] de la lettre 38) peuvent en effet faire penser qu’il a bien dtéenu chez lui les cahiers de Nicolas de Bourbon, son ancien maître. Argument plus solide encore, dans le post-scriptum de sa lettre du 25 novembre 1659, Patin écrivait à André Falconet que son fils, Noël, riait « sous cape » en lisant les Borboniana dans son cabinet du Chevalier du Guet.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Annexe : Deux lettres de Guy Patin à ses fils. Note 69

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8003&cln=69

(Consulté le 17.10.2019)

Licence Creative Commons