À Charles Spon, le 24 décembre 1658
Note [7]

Denis Joncquet, natif de Dourdan (Essonne), avait été reçu docteur régent de la Faculté de médecine de Paris en 1639. Il avait l’esprit rétif, comme en témoigne l’anecdote rapportée par l’Encyclopédie méthodique :

« Le 29 mars 1632, Joncquet étant à l’examen du baccalauréat, fut interrogé à son tour. L’examinateur lui ayant demandé, Quid est lassitudo ?, {a} il répondit Is est status in quo sum {b} et s’en alla. Le 10 mars 1636, il se représenta à l’examen et fut admis le 25 du même mois. »


  1. « Qu’est-ce que la lassitude ? »

  2. « C’est l’état où je me trouve ».

En 1663, Joncquet devint démonstrateur de botanique au Jardin royal (v. note [4], lettre latine 291). Il mourut en 1671. La trace qu’on trouve de lui dans les dictionnaires spécialisés est la plante tropicale qu’on nomma en son souvenir : la Joncquetia paniculata, synonyme de la Tapiria guianensis.

V. note [10], lettre 547, pour la boîte qui venait de Grenoble.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 24 décembre 1658. Note 7

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0549&cln=7

(Consulté le 15.08.2020)

Licence Creative Commons