À Johann Caspar I Bauhin, le 1er octobre 1641
Note [7]

« Tout ce qu’on a publié en votre ville depuis dix ans de Caspar Scioppius, hormis le Mercurius quadrilinguis que j’ai déjà » : Gasparis Scioppii, Comitis a Claravalle, Mercurius quadrilinguis. Id est : Linguarum, Hebræ, Græcæ, Latinæ, et Italicæ, nova compendiaria discendi ratio [Le Mercure quadrilingue de Caspar Schoppe (v. note [14], lettre 79), comte de Claravalle, qui est une nouvelle manière accélérée d’apprendre les langues hébraïque, grecque, latine et italienne] (Bâle, G. Decker, 1637, in‑8o).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johann Caspar I Bauhin, le 1er octobre 1641. Note 7

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1024&cln=7

(Consulté le 19.10.2019)

Licence Creative Commons